Neverland

Neverland

Timothée de Fombelle

L'Iconoclaste

  • 23 janvier 2019

    Neverland ne se lit pas comme une complainte nostalgique du charme révolu des jours anciens. Il est plutôt une invitation à revenir (ou s'attarder) aux sources des sensations pures de l'enfance, à distance discrète de la pensée adulte et raisonnable oublieuse des émotions.
    Aux confins de la mémoire et de l'imaginaire, il y a du Peter Pan et du petit Prince dans l'air, une manière d'être au monde qui ne se quitte pas nécessairement avec l'enfance. Neverland est une délicate perle littéraire écrite dans une langue douce, poétique et musicale.
    Joli moment à partager.


  • 20 mars 2018

    Travail de mémoire

    Des sentiments contradictoires après cette lecture. Certes, je suis transportée dans le monde de l'enfance et je pars très rapidement à la conquête imaginaire des souvenirs. Mais, je suis frustrée de sentir finalement une certaine retenue dans le texte, une mise à distance (par pudeur ?) et peut-être le sentiment que l'auteur a su apaiser son coeur dans ce court récit sans pour autant parvenir à convaincre son lecteur, le laissant ainsi sur le chemin, abandonné et désorienté.


  • par (Libraire)
    1 mars 2018

    Ainsi Timothée s'introduisit à pas de loup dans l'univers des grands, après nous avoir fait voyager longtemps avec bonheur, dans celui de l'enfance.
    Entreprise réussie.
    Ce livre se lit sans jamais prendre de pause, et je souhaite à chacun de s'y plonger "illico presto"


  • par (Libraire)
    25 octobre 2017

    On le connaissait à la jeunesse avec ses incontournables Vango et Tobie Lolness, il arrive pour cette rentrée littéraire avec un texte certes pour adulte mais une fois encore tourné vers le monde de l'enfance.
    Timothée de Fombelle narrateur de ses propres péripéties, part en vrai explorateur à la recherche de l'enfance perdue, de ce basculement précieux mais toujours oublié. Avec son cheval, son épuisette et son imagination débordante, l'auteur retrace avec nous ce territoire abandonné où se mélange souvenirs et inventions.

    Son écriture, toujours merveilleuse, portera les plus "petits" d'entre nous et peut-être arriverons nous à voir entre les lignes les enfants que nous étions.
    Grand coup de cœur de la rentrée.


  • Dans "Neverland", Thimothée de Fombelle, le narrateur, part à la recherche d'un pays imaginaire : l'enfance. C'est une véritable expédition, une chasse. Un récit poétique et philosophique à la première personne, où l'enfance n'est plus seulement une période mais un lieu, un territoire qui se confond avec les souvenirs. Un instant suspendu qui embrasse autant l'imaginaire que le réel. Il faut se laisser porter, chaque lecteur partant à la recherche de l'enfant qu'il a été...


  • par (Libraire)
    8 septembre 2017

    Conseillé par Stéphanie, Carole, Agathe, Quentin et Rémy

    Cette lecture est un voyage dans une contrée profondément enfouie pour les adultes que nous sommes devenus.
    "Je suis parti un matin en chasse de l'enfance. Je ne l'ai dit à personne", écrit Timothée de Fombelle. "J'avais décidé de la capturer entière et vivante. Je voulais la mettre en lumière, le regarder, pouvoir en faire le tour."
    L'auteur déploie alors sa plume et nous embarque vers un pays oublié. Il est grand temps de retrouver cette enfance. Et nous voilà devenus par la magie des mots les Enfants Perdus, et Timothée de Fombelle est notre Peter Pan. Seulement le Pays imaginaire n'est pas si facile à débusquer. Et si parfois une poudre féérique s'échappe de la page pour nous enchanter, tout nous file soudain entre les doigts.
    Est-ce de la nostalgie? Un souvenir, un sourire, un grand-père en mal de rime, un tiroir interdit, une maison familiale, un secret entre frères ... cette quête poétique nécessaire nous touche. Pourquoi? Nous sommes tous des enfants. Au début du moins. Et puis un jour on avale un noyau de cerise, parfois volontairement. Et il s'installe à l'intérieur de nous, il grandit. Un deuxième vient le rejoindre. Et ces petites graines du monde adulte finissent par porter leurs fruits... En grimpant dans le cerisier avec Timothée de Fombelle : la vue est belle!


  • par (Libraire)
    11 août 2017

    Vous allez en rêver !

    Neverland, Timothée de Fombelle, L'Iconoclaste

    Timothée de Fombelle est parti sur la route de son enfance, à la chasse aux souvenirs, à la quête du moment précis où l'on quitte l'enfance pour devenir adulte. Un récit poétique plein de tristesse et de mélancolie qui touchera chacun de nous.
    "Il y a dans les hauts territoires de l'enfance, derrière les torrents, les ronces, les forêts, après les granges brûlantes et les longs couloirs de parquet, certains chemins qui s'aventurent plus loin vers le bord du royaume, longent les falaises ou le grillage et laissent voir une plaine tout en bas, c'est le pays des lendemains : le pays adulte. "

    Marie Nawrot