MAGIC KAITO T1

Magic kaito t1

Aoyama Gosho

Kana

  • 18 novembre 2014

    Kaito Kuroba est un lycéen qui aime faire tourner en bourrique sa camarade Aoko, chose d'autant plus facile qu'il est, comme son défunt père, un magicien très doué. Mais Tôichi Koruba, décédé il y a 8 ans déjà était aussi Kid l'insaisissable, un cambrioleur que l'inspecteur Nakamori, le père d'Aoko a traqué sans succès. Quand Kaito apprend que son père aurait été assassiné, il décide de rechercher le meurtrier et, pour cela, il fait renaître Kid, pour le plus grand malheur de Nakamori.

    Les fans de Conan Edogawa connaissent déjà Kaito Kid puisque le petit détective a croisé la route de l'insaisissable cambrioleur dans plusieurs de ses aventures. Cette fois-ci, il est la vedette de ce manga où le gentleman-cambrioleur nargue la police, vole le cœur d'une princesse, brise celui d'une sorcière, rencontre un pirate et rend chèvre son amie Aoko dans des historiettes un brin déjantées, follement rythmées et portées par des personnages très sympathiques. Le tout n'est pas franchement transcendant mais plaira aux inconditionnels de Gôshô AOYAMA qui s'offre là une occasion de faire un clin d’œil à la France. Son cambrioleur est bien sûr inspiré d'Arsène Lupin, mais il n'est pas le seul à tirer ses origines de notre pays. L'inspecteur européen qui vient prêter main forte à nakamori s'appelle Dolon, et si une petite lettre change, il a l'arrogance et la prétention de notre Delon national. Quand au chat de la princesse Anne, il porte le nom de Belmond...
    Un premier tome qui part dans tous les sens, un peu brouillon et farfelu, autant au niveau des dessins que du scénario, sauvé par son ton résolument comique.