En raison du nombre important de commandes, nous vous recommandons de privilégier les ouvrages en stock (pastilles vertes) afin d'être servis avant Noël.

Zoom sur les premiers romans de la rentrée littéraire 2020 📚

Il y a Ce qu'il faut de nuit, roman bouleversant, sensible et déchirant, que Michaël, Marion et Catherine ont lu d'une traite et dont ils parlent aujourd'hui avec des mots choisis et une grande émotion.
Il y a Mémoire de soie, coup de cœur de Romain et Marion qui, d'une superbe plume, retrace une histoire familiale au début du XXème siècle.
Il y a L'Enfant céleste, lu et aimé par Laure-Anne, un roman doux et insulaire qui questionne la norme et invite à une reconnexion aux essentiels.
Lire un premier roman, c'est entrer dans un nouvel univers, découvrir une voix... Et en cette rentrée, de très belles plumes se révèlent ! Voici réunis dans ce dossier des premiers romans de la rentrée littéraire.

16,90

C'est l'histoire d'un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent et les enfants grandissent. Ils choississent ce qui a de l'importance à leurs yeux, ceux qu'ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C'est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes.
Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d'hommes en devenir.


Roman

Albin Michel

19,90

Dans une France minée par les fractures sociales, le communautarisme et le rejet des élites, Nicolas, étudiant de gauche à Sciences Po, rêve d’une révolution sans s’y engager. Sa rencontre avec Harry, dix-huit ans, activiste d’extrême droite proche des Gilets jaunes, va cristalliser ce désir d’insurrection qui ne dit pas son nom. Fasciné par Harry et sa violence radicale, Nicolas se soumet peu à peu à une passion destructrice jusqu’à renoncer à ses idéaux et à sa liberté.

À travers une relation charnelle et toxique, Tom Connan explore, dissèque et dénonce une société au bord de l’explosion, où le populisme répond au cynisme ultra-libéral. Un roman dérangeant, qui fait entendre une voix aussi singulière que nécessaire, celle d’une génération qui n’a plus rien à perdre.


19,00

C’est un père attentionné, un manager toxique, un mari aimant, mais aussi un prédateur sexuel, un publicitaire exsangue, une victime des temps qui vont, un coupable sans aucun doute.
Il vit, on le suit, caméra à l’épaule, instantanés de ses maintenant, haïkus éclatés, qui vont nous révéler petit à petit l’ensemble de l’image, pixel après pixel.
Toutes ces zones grises sont autant de nuances qui finissent par constituer un visage familier : celui de l’époque.
Qui s’achève dans la chute d’un mâle blanc, quadragénaire, asphyxié par un système dont il est le combustible.
En véritable sismographe, Christophe Perruchas enregistre cet effondrement qui fait écho à celui d’un vieux monde à bout de souffle.


Éditions du Rocher

20,00

Florian est vendeur dans un magasin de DVD. Seul, il assiste au jeu du monde sans y trouver de place. Tout bascule quand il rencontre Olivier, régisseur atypique embauché sur le tournage d'une série à succès, qui le nomme assistant.

L'équipe de télévision investit une usine désaffectée pour y installer ses décors, mais découvre qu'un groupe de sans-papiers maliens s'y est installé. La cohabitation fortuite est perturbée par une bataille politique et administrative. Comédiens et techniciens décident alors de venir en aide aux réfugiés, et de former un groupe militant : les Soucieux.

Florian se retrouve vite pris dans l'engrenage d'un scénario où se mêlent invariablement lutte et idéal, jusqu'à ce que la réalité implacable vienne le sortir de la fiction. Quand le rideau tombe et l'illusion cesse, chacun doit choisir son rôle.


François Hien est dramaturge et réalisateur. Ses films ont été diffusés dans des festivals internationaux. Il a écrit, en 2016, La Crèche, son premier texte de théâtre, et un essai sur le même sujet : Retour à Baby-Loup (Éditions Petra). Il a également créé, avec Nicolas Ligeon, la compagnie L'Harmonie Communale, destinée à porter sur scène ses pièces : La Crèche, L'Affaire Correra, Olivier Masson doit-il mourir ?, La Honte. En collaboration avec l'Opéra de Lyon, il mène actuellement un projet autour de la révolte des Canuts, Échos de la Fabrique. Les Soucieux est son premier roman.


Roman

Flammarion

17,00

Pierre passe la journée en garde à vue après que sa toute jeune femme a porté plainte contre lui pour violences conjugales. Pierre a frappé, lui aussi, comme il a été frappé, enfant. Comment en est-il arrivé là ? C’est en replongeant dans son enfance et son adolescence qu’il va tenter de comprendre ce qui s’est joué, intimement et socialement, dans cette famille de « privilégiés ».
Dans ce premier roman à vif, Nicolas Rodier met en scène la famille comme un jeu de construction dont il faut détourner les règles pour sortir gagnant.