En raison du nombre important de commandes, nous vous recommandons de privilégier les ouvrages en stock (pastilles vertes) afin d'être servis avant Noël.

Il m'appelait Pikolo, un compagnon de Primo Levi raconte
EAN13
9782221109090
ISBN
978-2-221-10909-0
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Nombre de pages
228
Dimensions
21 x 13 x 2 cm
Poids
295 g
Langue
français
Code dewey
940.531
Fiches UNIMARC
S'identifier

Il m'appelait Pikolo

un compagnon de Primo Levi raconte

De ,

Robert Laffont

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Un Pikolo, dans l'univers concentrationnaire d'Auschwitz, est l'adjoint du kapo, un détenu choisi par celui-ci pour son service personnel ; c'est aussi le surnom que Primo Levi donne à un jeune juif alsacien rencontré peu après son arrivée au camp : " Jean était un Pikolo exceptionnel. Il joignait à la ruse et à la force physique des manières affables et amicales : tout en menant avec courage et ténacité son combat personnel et secret contre le camp et contre la mort. " De ce Pikolo, Primo Levi fera le héros du plus beau chapitre de son livre Si c'est un homme.Ainsi ce détenu anonyme – numéro 176.397 – trouve-t-il, grâce au futur grand écrivain, une identité et une dignité nouvelles.Quand ils retrouveront, après la libération des camps, ils entretiendront une relation d'une qualité rare, qui résistera à tout : à l'horreur, à la séparation et au désir d'oubli. Pendant un demi-siècle Jean Samuel s'est tu. Il préférait laisser la plume à son ami Primo Levi. Aujourd'hui que celui-ci s'est éteint, que partent un à un les hommes et les femmes qui avaient encore en mémoire les images d'Auschwitz, il accepte enfin de donner le récit de sa jeunesse meurtrie. Entre autobiographie, correspondance et témoignage, un livre atypique qui prend à la gorge.
S'identifier pour envoyer des commentaires.