Il est permis d'obéir, l'obéissance n'est pas la soumission
EAN13
9782253132004
ISBN
978-2-253-13200-4
Éditeur
Le Livre de Poche
Date de publication
Collection
Parents et enfants (LP 032441)
Nombre de pages
256
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
140 g
Langue
français
Code dewey
155.4
Fiches UNIMARC
S'identifier

Il est permis d'obéir

l'obéissance n'est pas la soumission

De

Le Livre de Poche

Parents et enfants

Offres

L’autorité redevient à la mode, mais l’obéissance, qui est pourtant son corollaire obligé, reste mal vue. Nous avons tendance à l’assimiler à de la soumission. Or Daniel Marcelli nous montre qu’on se soumet à un pouvoir, mais qu’on adhère à une autorité. Et si la soumission s’obtient par la contrainte ou par la séduction, l’obéissance ne peut s’établir que sur un rapport de confiance. Tandis que la soumission détruit, l’obéissance nous permet de nous construire. L’auteur s’appuie sur des cas concrets pour nous rappeler opportunément que l’apprentissage de l’obéissance, nécessaire pendant l’enfance, mène à l’indispensable liberté de désobéir à l’âge adulte. Il apporte ainsi une réflexion nouvelle sur un sujet très actuel.

Daniel Marcelli est pédopsychiatre, auteur de nombreux essais.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Daniel Marcelli