La Guerre d'Algérie
EAN13
9782213031316
ISBN
978-2-213-03131-6
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
BIOGRAPHIES HIS
Nombre de pages
564
Dimensions
24 x 16 x 0 cm
Poids
695 g
Code dewey
965.04
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Guerre d'Algérie

De

Fayard

Biographies His

Offres

La guerre d'Algérie est une des crises majeures de la société française contemporaine. Ce long conflit (de 1954 à 1962) concerna deux millions sept cent mille jeunes Français, dont cent mille ont été tués, blessés ou sont disparus. Elle s'est terminée par l'exode d'un million de pieds-noirs, souvent victimes civiles de la guerre, qui ont laissé sur place les corps de leurs parents morts dans les attentats. La France n'avait pas éprouvé ce genre d'exode depuis la perte de l'Alsace et de la Lorraine en 1870. Les blessures infligées par la guerre en Algérie ont été considérables: des centaines de milliers d'Algériens sont morts au combat ou des suites pernicieuses de la guerre. Plus de deux millions ont dû abandonner leurs douars et leurs mechtas pour vivre dans des camps de regroupement, retrouvant ensuite leurs villages incendiés, leurs terres en friche, leurs forêts saccagées, leurs enfants morts. Mais l'histoire de ce conflit n'est pas seulement l'histoire de l'affrontement de deux communautés qui avaient grandi ensemble. Cette guerre est à l'origine de la plus formidable bataille d'opinion qu'a connue la France d'après-guerre. Elle est responsable d'un changement de République. Elle a mis en péril le contrat de confiance entre l'armée et la nation. L'ouverture des archives militaires, trente ans après le drame, a permis à Pierre Miquel, l'auteur de La Grande Guerre, de découvrir des aspects inconnus du conflit, notamment l'évolution des mentalités militaires et les prises de conscience successives de ceux que le pouvoir politique avait chargés de définir seuls, sur le terrain, une politique française en Algérie. Ce livre cherche à décrire, sans colère et sans haine, avec des moyens nouveaux d'investigation, les phases d'un conflit qui a laissé des traces très profondes dans la génération des années cinquante et soixante. Pierre Miquel, agrégé d'histoire, professeur à la Sorbonne, a publié, notamment, chez Fayard, Histoire de la France, Les Guerres de religion, La Seconde Guerre mondiale, Les Hommes de la Grande Guerre, et Histoire du monde contemporain.
S'identifier pour envoyer des commentaires.