Valérie M.

http://www.librairie-madison.fr/

Installée au coeur de Libourne depuis 2001, la Librairie Madison est une librairie généraliste indépendante qui propose également une offre en papeterie, beaux-arts et CD et DVD.

La sentence
22,90
par (Libraire)
1 avril 2020

Un roman judiciaire exceptionnel

John Grisham nous embarque cette fois dans l'Etat du Mississipi en 1946. Dans la petite ville de Clanton, Pete Banning exploite une plantation de coton, héritée de sa famille. Revenu auréolé de gloire à la fin de la guerre, c'est un homme connu et respecté dans tout le comté de Ford. Pourtant, un matin, il se rend chez son ami, le Pasteur Bell et l'abat froidement. Lors de son arrestation, il déclare au sheriff qu'il n'a rien à dire. Il campera sur ses positions malgré les suppliques de sa famille et refusera toutes les stratégies de défense de son avocat.
La victime est le pasteur très apprécié de l'importante communauté méthodiste, depuis plusieurs années. Dans cet état ségrégationniste du sud des Etats-Unis, cet assassinat crée un profond bouleversement. Pete Banning est parfaitement conscient qu'il risque la chaise électrique ; pourtant il refuse d'expliquer son geste.
Quelle raison impérieuse l'a poussé à ce crime ? Faut-il en chercher les raisons dans son passé militaire alors qu'il était prisonnier des Japonais ? Que s'est-il passé durant son absence ?
Vous le découvrirez en lisant ce roman qui nous offre un salvateur moment d'évasion pendant cette période de confinement.

L'ombre de la baleine
8,40
par (Libraire)
28 mars 2020

Samuel, 19 ans, tourne mal. Compromis dans affaire de trafic de stupéfiants, il s'est attiré la haine d'Igor, un des gros bonnets de la drogue à Stockholm. Il trouve refuge dans une île au sud de l'archipel où la troublante Rachel lui demande de tenir compagnie à son fils Jonas, plongé dans le comas à la suite d'un accident.
Parallèlement, deux flics Manfred et Main enquêtent sur la disparition de plusieurs jeunes hommes, retrouvés ligotés en mer après avoir subi des violences extrêmes, à quelques semaines d'intervalle.
Un roman très noir, une enquête complexe, pleine de rebondissements, des décors sublimes et les dernières pages qui défilent à une allure folle. Lisez-le !

L'année du gel
19,90
par (Libraire)
28 mars 2020

Un excellent cru bordelais

A Haut-Méac, propriété viticole de la région bordelaise, Alexane Mazet décide de diversifier ses sources de revenus, en ouvrant des chambres d'hôte au château. Elle reçoit ses premiers touristes : un groupe de jeunes amis, d'anciens étudiants qui se retrouvent chaque année. Quelques jours après leur arrivée, on découvre une des jeunes femmes morte dans la chambre froide du château. Le Major Dambérailh qui dirige la gendarmerie de Frontenac est appelé sur les lieux. Au fil de son enquête, on découvre que l'amitié qui unit les jeunes gens est plus fragile qu'il n'y paraît. De même, les viticulteurs de la région ne voient pas d'un très bon œil qu'une étrangère s'intéresse de trop près à leur vin...
Un polar au bon goût de terroir, écrit d'une plume agile, plein de suspense et d'humour. Un premier roman qui donne envie de lire les prochains !

Un jour comme les autres

Colize, Paul

Gallimard

par (Libraire)
28 mars 2020

Une disparition suspecte

Depuis presque deux ans, Emily cherche à expliquer la disparition de son compagnon Eric. Elle est obsédée par cette absence. La police semble conclure à une disparition volontaire. C'est une explication qui ne satisfait pas non plus Alain Lallemand, journaliste d'investigation au Soir, le grand quotidien belge. Ayant connu Eric, Alain va s'intéresser à la personnalité de cet universitaire brillant engagé dans divers combats idéologiques, mais aussi à celle d'Emily...

Maître du suspense, Paul Colize entraîne le lecteur dans une enquête psychologique passionnante, entre Bruxelles et l'Italie, dans les arcanes des contrats de vente d'armes.
J'ai lu ce livre d'une traite : une belle découverte !

La femme révélée
par (Libraire)
6 janvier 2020

Un portrait de femme sublime

1950, Eliza Donneley quitte Chicago, sa famille, son petit garçon de huit ans et une position sociale très enviable pour échapper à son mari.
Exilée à Paris, elle devient Violet Lee, trouve refuge dans une pension de jeunes filles et vit dans la précarité. Rongée par la culpabilité d’avoir abandonné son fils, elle observe Paris avec passion, des trottoirs de la Madeleine aux clubs de jazz de St-Germain-des-prés, avec son Leica, seul lien avec sa vie antérieure.
A la fin des années 60, devenue une photographe reconnue, elle va chercher à renouer avec son passé en revenant dans le Midwest et soutenant la cause pacifiste en pleine guerre du Vietnam.
Gaëlle Nohant dresse un portrait de femme sublime qui a su se libérer de ses chaînes sociales pour se révéler. En toile de fond de ce destin, l’histoire de Chicago, ville aux multiples facettes, aimée et haïe… fascinante.