Dephine L.

L'arbre du pays Toraja

Philippe Claudel

Stock

18,00
par (Libraire)
28 janvier 2016

L'arbre du pays Toraja sonne comme une promesse, la promesse d'un livre doux et apaisé.
C'est ce que j'ai ressenti en refermant le dernier roman de Philippe Claudel, même s'il est question de la mort.
Endeuillé par la perte de son meilleur ami, un cinéaste se recueille dans les souvenirs des êtres qu'il a aimés et se questionne sur le sens de la vie, de l'amour et de l'amitié surtout.
Grâce à la métaphore d'un rituel mortuaire indonésien, Philippe Claudel égrène le cycle d'une vie avec beaucoup de mansuétude.

Intempérie

Carrasco, Jesús

Robert Laffont

19,00
par (Libraire)
16 juin 2015

Aride, atemporel, dur et violent, l'auteur nous décrit la fuite d'un garçon aux prises avec une nature hostile et sa survie grâce à sa rencontre avec un vieux chevrier malade. Sa capture semble inévitable et laisse présager l'ultime combat.
Dans un style sec et d'une plume volubile, Jesùs Carrasco stimule les sens du lecteur et fait l'éloge de la chaleur humaine malgré la brutalité des hommes.

Lucy, roman traduit de l'italien par Dominique Vittoz

roman traduit de l'italien par Dominique Vittoz

Grasset

19,00
par (Libraire)
9 juin 2015

Ce roman plaira à tous ceux qui trouveront à s'identifier aux différents personnages :

Sara, la mère absente, passionnée par son travail et l'Afrique, elle est paléoanthropologue

Sa fille Matilde, fée du logis désireuse de fonder une famille

Son fils Alex, expatrié au Canada

Franco, l'ex-mari qui a refait sa vie et tente de goûter au bonheur et à l'apaisement

Cependant il n'est pas question de le réduire à cette interprétation car au-delà de cette histoire familiale, l'auteur dépeint la complexité des sentiments, les combats intérieurs, les luttes pour exister malgré le carcan sociétal : famille, enfants, travail.

A l'aube d'une page qui se tourne, Sara veut laisser une empreinte : déformation professionnelle ou désir d'amour absolu ?

Le chaste monde
par (Libraire)
5 juin 2015

Régine Détambel tisse la trame d'un roman baroque et nous fait visiter son cabinet de curiosités.

A l'étroit dans le château familial de Regel près de Berlin, Axel von Kemp rêve de voyages et de libertés sexuelles, c'est en compagnie de Lottie, son double féminin et muni de ses instruments de mesure qu'il arpentera et explorera le monde.

Si Axel est inspiré de l'illustre scientifique Alexander von Humboldt, c'est en virtuose de la langue que l'auteur nous plonge dans cette aventure extrêmement romanesque, célébrée par des personnages hauts en couleur.

Un an après
17,90
par (Libraire)
5 juin 2015

L'intérêt de ce roman autobiographique, qui fait suite à « Une année studieuse », réside à la fois dans la figure romanesque du cinéaste qui en 1968, embrasse la cause étudiante révolutionnaire et dans le parallèle de la passion du couple avec les événements du mois de Mai. Anne Wiazemsky n'hésite pas à égratigner son personnage pour témoigner et rendre hommage à Jean-Luc Godard et à l' Histoire.