Librairie Coiffard ..

Le Cartographe des Indes boréales
23,00
14 novembre 2019

Conseillé par Serge

On attendait impatiemment un nouveau polar d’Olivier Truc, mais voilà qu’il change de cap !

« Le cartographe des indes boréales » est un roman d’aventure qui nous plonge dans les tensions religieuses, politiques et territoriales le long du XVIIe siècle.

Alors que le navire Vasa, fierté de la Suède, s’enfonce dans les eaux du port de Stockholm, le jeune Izko Detcheverry assiste à un drame étrange : un homme est tué et une femme donne naissance à un enfant, fait un geste étrange en direction d’Izko et s’enfuit.
À partir de ce moment-là, la vie du jeune homme bascule dans les méandres de l’Europe de cette époque ; lui qui rêvait d’être chasseur de baleine, deviendra cartographe, explorateur et même espion en traversant mers et océans de la France à la Laponie en passant par le Portugal, les Pays-Bas, la Norvège ou encore la Suède.

Izko se retrouvera au centre de nombreux enjeux : les affrontements religieux qui voient notamment catholiques et protestants s’entre-déchirer, les ambitions territoriales suédoises dont l’œil gourmand s’est tourné vers les terres de Laponie censée receler mille richesses, l’ambition violente du fanatisme religieux massacrant sans peine les autres cultures et traditions ou encore les secrets qu’Izko détient en tant qu’espion de Richelieu puis de Mazarin.

Olivier Truc nous offre donc un roman plein de suspense et de rebondissements qui s’imprègne d’aventure, certes, mais aussi de voyage, de découverte, de géographie, de cartographie, d’espionnage, d’apprentissage et d’amour.

Home sweet home
14 novembre 2019

Conseillé par Caroline

Cleveland, 2008. La ville est étouffée par la crise économique, les trafics, le chômage et la pollution. Des enfants font le choix de quitter leur famille pour s’inventer un monde meilleur. Ils trouvent refuge dans un lycée abandonné, se réunissent et transforment cet établissement un peu sordide en vrai lieu de vie.

Un roman bouleversant avec des personnages qu’on ne veut pas quitter !
Dès 14 ans.

Cent millions d'années et un jour
6 novembre 2019

Conseillé par Manon R.

"Cent millions d'années et un jour" c'est l'histoire de Stan, un paléontologue qui part à la recherche d'un mystérieux dragon. Accompagné de deux autres scientifiques, Umberto et Peter, et d'un guide, Gio, ils vont mener une expédition dans les montagnes, entre la France et l'Italie, à la poursuite d'un rêve, celui de tout paléontologue : faire une grande découverte, celle d'un squelette de dinosaure !

Avec un style d'écriture à la fois poétique et cinématographique, Jean-Baptiste Andrea nous entraîne dans un décor de neige où le froid règne. Il nous donne à lire, presque à vivre, cette fabuleuse quête qui plonge les personnages dans une folie, se retrouvant face à eux-mêmes, face à leurs limites.
Peignant un splendide paysage de glace, il met également l'accent sur la nature et la montagne, un personnage à part entière qui vit et s'exprime en prenant le dessus sur l'Homme.

"Cent millions d'années et un jour" est un roman à couper le souffle ! Une réelle aventure visuelle dans une recherche éperdue. Et quelle âme d'enfant ne rêve-t-elle pas de partir à la découverte d'un squelette de Brontosaure ou d'Apatosaure ? Projetés avec Stan et son équipe, nous vivons avec eux cette expédition, ce rêve d'enfant, le rêve d'une vie.

Les Choses humaines
31 octobre 2019

Conseillé par Marie-Laure

"La déflagration extrême, la combustion définitive, c'était le sexe, rien d'autre - fin de la mystification".

Alors que l'affaire Weinstein est sur toutes les ondes, le fils du grand journaliste Jean Farel et de l'essayiste Claire Farel est accusé d'agression sexuelle envers la fille du nouveau compagnon de sa mère.
Toute la deuxième partie du roman raconte ce procès médiatique.
Hystérie collective due au mouvement #Metoo ou véritable viol commis par un jeune homme à qui tout réussit ? Le lecteur est lui même en proie au doute.

Avec ce livre sous tension, Karine Tuil dénonce les dérives de notre société, les dangers de la médiatisation et la cruauté des réseaux sociaux. Elle montre surtout comment l'assouvissement de ses bas instincts primaires peuvent faire basculer toute une vie.

DU TOUT AU TOUT

Le Guilcher Arnaud

Pocket

7,20
26 octobre 2019

Conseillé par Célia

Dites adieu au burn-out avec Arnaud le Guilcher !

Imaginez une entreprise où la création règne en maître. L'art s'y exprime sous toutes ses formes et les musiciens, peintres, chanteurs sont encouragés à créer en toute liberté.

… Hélas cela ne rapporte pas beaucoup et très vite l'entreprise est en faillite, avant d'être finalement rachetée par une grosse holding.

À partir de ce moment, tout va être bouleversé. L'étau se resserre autour des personnages, à la façon du roman de Boris Vian "L'écume des jours" – l'unique échappatoire possible reste l'amitié, l'amour et un chat pour le moins singulier, qui a tendance à gonfler lorsqu'il est contrarié...

Toute en finesse, cette satire du monde de l'entreprise mais aussi du burn-out a de quoi nous faire sourire. Des notes de services plus absurdes les unes que les autres sont disséminées au fil des pages et ajoutent beaucoup de légèreté au roman. L'écriture imagée et poétique de l'auteur, nous entraîne et nous fait passer un merveilleux moment.