La Cité du travail, La gauche et la crise du fordisme
EAN13
9782213668666
ISBN
978-2-213-66866-6
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Essais
Nombre de pages
448
Dimensions
22 x 13 x 3 cm
Poids
615 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Cité du travail

La gauche et la crise du fordisme

De

Fayard

Essais

Offres

Quelles sont les raisons profondes de l’incapacité de la Gauche européenne à proposer une alternative crédible à l’ultralibéralisme ? Pourquoi semble-t-elle condamnée à « accompagner » sur le mode compassionnel la dégradation des conditions de vie et de travail engendrées par la globalisation ? Ou bien à chercher refuge dans des postures pseudo-révolutionnaires oublieuses de la faillite du communisme réel ? Ces interrogations sont au cœur de La Cité du travail, maître livre du grand intellectuel et syndicaliste Bruno Trentin (1926-2007). L’influence hégémonique exercée par le fordisme, le taylorisme - c’est-à-dire l’organisation scientifique du travail - sur la manière dont la Gauche a conçu le progrès permet de comprendre les impasses où elle s’enferre aujourd’hui : sa croyance dans l’autonomie du politique et la priorité qu’elle accorde à la conquête du pouvoir ; son indifférence à la question du travail ; sa soumission aux impératifs de la gouvernabilité ; et ses pratiques néocorporatistes. C’est donc l’identité même de la Gauche politique et syndicale que Trentin nous invite à repenser. Publié d’abord en italien en 1997, ce livre érudit est aussi une histoire de la conception du travail par la Gauche. Traduit de l’italien par la Fondation di Vittorio Coll. « Poids et mesures du monde » dirigée par Alain Supiot de l’Institut d’Études avancées de Nantes
S'identifier pour envoyer des commentaires.