Soixante printemps en hiver

Ingrid Chabbert, Jules Dejongh

Dupuis

  • par (Libraire)
    24 août 2022

    Josy étouffe dans son quotidien étriqué. Il n’y a plus d’amour entre elle et son mari depuis bien longtemps, juste des habitudes. Ses enfants devenus des adultes égoïstes lui sont presque étrangers.
    Alors, le jour de son soixantième anniversaire, elle n’arrive plus à faire semblant et trouve enfin la force de reprendre sa liberté. Elle laisse sa famille abasourdie devant le gâteau et part au volant de son vieux van Volkswagen.
    Mais rien n’est jamais simple, pourra -t-elle faire face à l'incompréhension de ses enfants qui cherchent à tout prix à la culpabiliser, au regard de la société pour qui elle a le mauvais rôle de “celle qui est partie” ?
    “Soixante printemps en hiver” est un Air Libre magnifique. L’album oscille entre légèreté et émotion au fil des rencontres de Josy. Camélia et son fils, naufragés comme elle sur une aire de camping avec qui elle va tisser des liens familiaux. Le CVL (Club des vilaines libérées) où elle va pouvoir trouver une belle sororité et peut-être même l’amour.
    Le dessin d’Aimée De Jongh, tout en douceur et couleurs délicates, apporte de l’émotion et de beaux moments de grâce.
    Un superbe roman graphique à découvrir absolument !


  • par (Libraire)
    23 juin 2022

    Une ode à la liberté

    A 60 ans, Josy choisit un autre chemin. Elle part, elle quitte sa famille, sans rien dire. Elle va vivre dans une caravane, faire des rencontres, découvrir d'autres vies, et... se découvrir.
    On apprécie le trait délicat d'Aimée De Jongh pour cette histoire sensible.

    Touchée.

    Vanessa

    A découvir de Aimée De Jongh : "Jours de sable" chez Dargaud (prix Quai des Bulles 2021)


  • par (Libraire)
    17 juin 2022

    Jamais trop tard

    Le jour de ses 60 ans, Rosy décide de quitter la maison.
    Envie de liberté, acte égoïste ?
    Que se passe-t-il dans la tête d’une femme qui pendant des années a tout donné à sa famille ?
    Humour, réflexion, sensibilité pour ce roman graphique d’une grande justesse porté par des planches tout en douceur.


  • par (Libraire)
    10 juin 2022

    Une très belle histoire poignante et moderne sur le nouveau 3e âge. Josy est épouse, mère et grand-mère. Une vie bien remplie, une femme accomplie dirait son entourage. Et pourtant, Josy se sent vide. Perdue dans son identité, désireuse de ressentir à nouveau l'excitation d'une vie non programmée, elle part, quitte sa famille le jour de ses 60 ans. De nouvelles rencontres en nouvelles rencontres, Josy se découvre et se surprend. Harcelée par sa famille qui se refuse à accepter sa décision, elle est heureusement soutenue par le redoutable CVL, le "Club des Vilaines Libérée".
    Une magnifique BD sur un thème important de la société actuelle, et nouvelle pépite dessinée par Aimée de Jongh, l'autrice de "Jour de sable".


  • 4 juin 2022

    Soixante printemps en hiver

    La crise de la soixantaine rime avec liberté retrouvée! 

    Le jour de ses 60 ans Josy prend ses affaires et quitte son mari devant sa fille stupéfaite. C'est à bord d'un vieux van VW qu'il faut ré-apprendre à vivre, seule, avec ses doutes, ses remords mais aussi avec cette liberté retrouvée... 
    Face à l'incompréhension de sa famille et aux jugements qui entourent son départ, Josy trouvera refuge au « Club des Vilaines Libérées », où des femmes au destin similaire se rencontrent.

    Un récit qui aborde avec subtilité la radicalité d'un changement de vie qu'on ne pensait plus possible... et pourtant! Josy se retrouve, retrouve une fraîcheur qui l'emmènera là où elle ne s'y attendait pas...


  • par (Libraire)
    2 juin 2022

    MAGNIFIQUE !

    Le génie de conteuse d'Ingrid Chabbert s'allie à la perfection avec le talent graphique d'Aimée De Jongh dans un road movie où une soixantenaire plaque tout le jour de ses 60 ans et part redécouvrir la vie à bord de son vieux van. Une BD d'une incroyable finesse où l'on assiste à l'éveil de Josy qui retrouve la liberté et pourquoi pas l'amour avec Christine, face à une famille qui ne comprend pas ses choix. C'est beau, émouvant et doux !


  • par (Libraire)
    28 mai 2022

    Tout quitter et vivre sa meilleure vie

    Trop c'est trop, Josy, 60 ans, ne supporte plus son quotidien. Une dernière cigarette, un bouclage de valise et s'en est fini de la vie de couple rébarbative qu'elle endure depuis tant d'années. Un nouveau départ pour ce personnage que l'on va aimer suivre et soutenir dans son choix, au grand damne de sa propre famille qui en pleine opposition, refuse de comprendre son départ.

    👉 Ce livre incroyablement touchant est une véritable réussite. On se laisse griser par l'histoire et le courage de Josy au travers des planches illustrées par Aimée de Jongh, ici très douces, empreintes de beaucoup de chaleur et de subtilité. Un récit vivant que l'on aime dès les premières pages et qui continue de nous émerveiller jusqu'à la toute dernière case. Un véritable bonbon de douceur pour finir cette semaine en beauté !

    👉A lire si vous avez aimé Suzette de Fabien Toulmé chez Delcourt ou encore Ne m'oublie pas de Alix Garin chez Le Lombard !


  • par (Libraire)
    21 mai 2022

    Une maison familiale, trois générations réunies pour fêter l'anniversaire de la matriarche. Mais au moment de souffler ses bougies, Josy, 60 ans, envoie tout valser : c'est décidé, elle part. Après 35 ans de bons et loyaux services, elle n'éprouve plus d'amour pour son mari et ne reconnaît plus ses enfants, l'un trop égoïste, l'autre trop dépendant du regard des autres...
    Au volant de son combi ( j'adore!), elle trouve refuge sur un parking où elle rencontre Camélia, une mère célibataire qui vit dans une caravane avec son bébé de 8 mois. Et grâce à la jeune femme, elle fait la connaissance du CVL, club des vilaines libérées, un groupe de femmes qui ont elles aussi tout envoyé valser...

    Soif de liberté, de découverte, nouvelles rencontres, échanges, découverte de soi, Josy va éprouver mille sensations, mille sentiments et un plus particulièrement...

    Qu'il est doux et délicat le trait d'Aimée de Jongh! Qu'il est tendre et nécessaire le texte ďIngrid Chabbert ! Bravo mesdames pour cet album magnifique, subtil, beau, qui, j'en suis sûre, fera écho chez beaucoup qui n'osent pas, de peur peut être de se couper de leurs familles, leurs amis...